Perros – Guirec - Saint-Jacques Alain Macé Entreprises- La cloche est de retour

perros – guirec - saint-jacques alain mace entreprises- la cloche est de retour
Le Père Le Rétif a béni la cloche Saint-Jacques en présence de nombreuses personnes et de représentants de la municipalité.
Cérémonie peu commune, samedi matin, à l'église Saint-Jacques. À l'honneur, la cloche principale restaurée qui retrouvera son clocher dans quelques jours.
Prénom, Saint-Jacques ; poids, 1.800 kg ; diamètre, 1,27 ; note, sol. Telles sont les caractéristiques de la cloche principale de l'église Saint-Jacques. Samedi matin, une cérémonie a été organisée en son honneur. Restaurée, la cloche retrouvera son clocher dans les jours à venir. C'est l'entreprise Alain Macé, de Langueux, qui lui a donné une nouvelle jeunesse. Le travail a consisté à ressouder l'anse qui tient le battant qui, en raison de la porosité du bronze, menaçait de voir la cloche se fissurer.
43.000 € la restauration
Une opération à 43.000 € qui a nécessité le démontage et le transport de la cloche Saint-Jacques car l'airain (alliage de cuivre à 79 % et d'étain, à 21 %) nécessite un chauffage entre 600 et 800 °C de la cloche pour réaliser la soudure. Ces travaux s'inscrivaient dans le cadre d'un chantier prévu sur l'édifice et financé par la mairie et la Drac à hauteur de 13.500 € 8.000 € de dons ont également été collectés à la suite de la dissolution de Perros-Guirec Présence.

Rappelons qu'au XIe siècle, l'église Saint-Jacques n'est qu'une chapelle du couvent Saint-Guirec, édifiée pour accueillir les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui arrivaient du nord de l'Europe par bateaux. L'édifice a été agrandi une première fois au XIVe siècle car trop petit (bien que le plus grand de Bretagne), puis au XVIe siècle et enfin en 1951. Des travaux qui expliquent les différents styles de l'édifice.
La valse des cloches
La première cloche, Louis-François, a été bénie le 3 août 1700 par le recteur Alain-Louis de Toulcoët. Le 16 février 1715, celle-ci assiste à la pose de la première horloge communale avant de recevoir la compagnie, en 1763, d'une nouvelle cloche qui e a pour parrain et marraine les marquis de Rosanbo. Au fil des ans, les cloches sont remplacées tour à tour avant l'arrivée, en 1829, d'une cloche nommée Jeanne-Marie. Commandée chez Paul Le Jamtel, fondeur représentant la fonderie Cornille Havard de Villedieu-les Poêles, à Guingamp elle mesure 90 cm de diamètre et pèse 837 kg. En 1852, la cloche Saint-Guirec, 1,08 m de diamètre, sort de la même fonderie et rejoint le clocher.

Pierre Geffroy et François Connan
Enfin, en 1926, une plus grosse cloche encore est commandée chez Paul Le Jamtel. Elle possède deux inscriptions, dos à dos. D'un côté « Dédiée à Saint-Jacques, j'ai eu pour parrain, Monsieur Pierre Geffroy, et pour marraine, Madame François Connan, née Yvonne Merrer ». Et de l'autre : « L'an 1926, sa sainteté Pie XI étant Pape, S.G. Monseigneur Serrand, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, M.M. l'abbé François-Marie Gouronnec, curé-doyen de Perros-Guirec, les abbés A. Urvoy, H. Léon, vicaires, Hyppolyte Le Toiser, maire. » De retour au clocher, la cloche Saint-Jacques reprendra du service auprès des deux autres cloches de l'église de Perros-Guirec, pour des heures des plus tintinnantes !